Une étrange créature a été aperçue sur une plage néo-zélandaise cette semaine. Les riverains, d'abord perplexes, ont rapidement trouvé l'explication.

Une créature déroutante

Une monstre sous-marin ramené à terre par les flots ? La curieuse découverte a été faite par une habitante d’Auckland (nord de la Nouvelle-Zélande) sur la plage de Muriwai. La créature de cinq mètres de long environ était visiblement vivante et bougeait ses tentacules, sans pouvoir mouvoir son corps. Une odeur désagréable s’en dégageait, raconte une riveraine qui l’a prise en photo. « Cela avait l’air de vers en train de gigoter », rapporte-t-elle sur un groupe Facebook local. Il faut dire que la Nouvelle-Zélande n’est pas épargnée par des découvertes d’origine sous-marine ces derniers temps. Un tremblement de terre en novembre dernier a fait sortir à la surface un morceau de fond de mer... avec une multitude de créatures marines accolées.

Une espèce bien connue

Face à cette dernière découverte, la Société néo-zélandaise des Sciences Marines s’est empressée d’apporter son éclairage. L’étrange objet serait de toute apparence un grand morceau de bois, sur lequels s’est attachée une multitude de crustacés dont le nom latin est pollicipedidae. Ceux-ci vivent toute leur vie attachés à une surface, comme une roche, un morceau de bois, ou même... un bateau accidenté. Leurs corps peut atteindre 80 cm de long. Pour s’alimenter, ils sortent de leur coquille des tentacules, avec lesquels ils attrapent de la nourriture. Leurs proches voisins biologiques, les pouce-pieds, se consomment au Portugal et en Espagne et font même partie de la haute gastronomie. Ils sont plus mous que les calamars, mais plus durs que les crabes.