La rupture d’un oléoduc.

Vendredi matin, un oléoduc du géant pétrolier Exxonmobil a cédé dans le Montana, au Nord-ouest des Etats-Unis. Même s’il a été recolmaté très rapidement, c’est entre 750 et 1000 barils de pétrole qui se sont déversés dans la rivière Yellowstone. L’inquiétude vient également du fait que cet incident a eu lieu en amont du parc national Yellowstone ; le plus ancien et le plus grand parc naturel américain.

Le nettoyage a commencé.

Des équipes sont déjà en place pour nettoyer la rivière. On a ainsi fait appel à des camions de pompage et à des couvertures absorbantes. Le groupe pétrolier assure qu’il n’y a aucun danger mais n’a cependant pas encore fourni les analyses qui le prouvent. Exxon a présenté des excuses aux habitants et pris l’initiative de survoler quotidiennement la zone pour contrôler la qualité de l’air et suivre la propagation du pétrole. Il affirme également que toutes les règles avaient été respectées et que l’oléoduc concerné avait fait l’objet d’une inspection en décembre dernier.