Qu’est-ce-qui entraîne la formation de giboulées ? Pourquoi les appelle-t-on les giboulées de Mars ? Sont-elles annonciatrices de l’arrivée du printemps ? Météocity lève le voile sur ce phénomène typique du mois de Mars.

Qu’est ce qu’une giboulée ?

Le terme « giboulée » désigne une averse aussi brève qu’intense, alternée par des éclaircies. En plus de la pluie, les giboulées sont parfois accompagnées d’épisodes de grêle, de neige ou de grésil.

Pourquoi ont-elles lieu en Mars ?

Ces averses sont communément appelées « giboulées de Mars » puisqu’elles sont très souvent présentes durant ce mois. Cependant, le mois d’Avril peut aussi être affecté par ce phénomène.
Si les giboulées sont généralisées en Mars, c’est car elles sont le résultat du passage de l’hiver au printemps. En effet, lorsque le printemps arrive, les masses d’air changent et cela crée des bouleversements atmosphériques.

© Tomasz Zajda - Fotolia.com

Comment se forment-elles?

Lors de l’arrivée du printemps, au courant du mois de Mars, la masse d’air la plus proche de la terre se réchauffe suite aux effets des rayons du soleil tandis que la couche supérieure dans l’atmosphère reste froide. Les masses d’air sont donc en opposition thermique. A cela s’ajoute les courants ascendants, c'est-à-dire le mouvement de l’air chaud qui remonte et vient se heurter à l’air froid. Cela crée des précipitations impromptues et violentes : les giboulées.

Le saviez-vous ? On retrouve plus fréquemment ce phénomène dans les villes proches des côtes maritimes. Ainsi, une ville comme Brest sera plus sujet aux giboulées que Strasbourg.

Et n’oubliez pas que souvent, après les giboulées, apparaissent de superbes arcs-en-ciel

© Tomasz Zajda - fotolia.com