Le nouvelle sonne comme un miracle : les scientifiques ont réussi à stocker le CO2, un gaz hautement nocif pour notre environnement, sous forme solide.

Le stockage le plus important jamais réalisé

Le processus consiste à injecter du CO2 pressurisé sous forme liquide dans de la roche de basalte volcanique. Les réactions chimiques qui s’en suivent font en sorte que le CO2 reste capté dans la pierre. Malgré sa lenteur (deux ans), cette technique pourrait s’avérer une solution pour mettre des quantités importantes de CO2 hors de l’atmosphère.

L’expérience a été conduite par une équipe du Département américain de l’Énergie et se base sur une expérience similaire consuite en Islande, au cours de laquelle le CO2 était dissout dans de l’eau et injecté dans une formation de basalte. Mais cette fois-ci, les chercheurs ont réussi à stocker des quantités beaucoup plus importantes de ce gaz, à savoir 1 000 tonnes.

Une technique de stockage très performante

Le CO2 liquide a été injecté dans de la lave durcie 900 mètres sous la surface de la terre, près de la ville de Wallula, dans l’État de Washington. Sous l’effet de l’injection de cette substance acide, les minerais – fer, calcium et magnésium –, perdent leur stabilité et se dissolvent. Les produits de cette dissolution et le CO2 interagissent et forment un matériau appelé ankérite (similaire au calcaire), dont les particules s’attachent à celles du basalte.

« Le CO2 ne peut pas s'échapper, il n'y a nulle part où il pourrait s'échapper,- explique le professeur McGrail, en charge de l'étude, sur la chaîne YouTube de son laboratoire. Il n'y a pas de méchanisme plus sûr et pas d'autre méchanisme de stockage permanent. »

Le basalte se trouve aux quatre coins du monde, ce qui laisse présager un avenir prometteur pour cette technique. Toutefois, sa capacité d’absorption reste à déterminer. Et ça, seules les années pourront le dire.