Pour la première fois, selon les médecins, une personne se retrouve à l’hôpital pour un malaise cardiaque après avoir mangé du wasabi. Méfiance donc si vous aimez les sushis…

Pensant que c’est de l’avocat, elle mange du wasabi

Si vous vous êtes déjà rendu dans un restaurant japonais et avez commandé des sushis, il est probable que cet incident vous soit déjà arrivé. Prendre du wasabi, un condiment très fort et extrêmement piquant, pour une purée d’avocat et le manger. La réaction est alors immédiate : langue en feu et yeux emplis de larmes.

C’est ce qui est arrivé à une Israëlienne âgée d’une soixantaine d’années. Sauf que la réaction a été particulièrement forte. En effet, la victime a dû être immédiatement conduite aux urgences ; c’est alors que les médecins lui ont diagnostiqué un syndrome du cœur brisé, dont le nom scientifique est cardiomyopathie tako-tsubo.

À l’hôpital, on lui diagnostique le syndrome du cœur brisé

Les symptômes du cœur brisé sont similaires à ceux d’un infarctus et surviennent, en général, après un choc émotionnel ou un stress intense. Ce syndrome est lié à un dysfonctionnement du ventricule gauche du cœur et est donc assez grave. Aussi, « il s'agit du premier cas de cardio­myo­pa­thie tako-t­subo provoqué par la consom­ma­tion de wasabi » estime le British Medical Journal.

L’histoire s’est pourtant bien finie puisque la victime a pu retrouver une vie normale après un mois de traitement. Un repas dont elle se souviendra probablement longtemps et qui risquera fort de la dégouter à tout jamais de l’avocat.

À lire aussi : Une fréquence cardiaque supérieure à 75 augmente les risques de mort prématurée