L’Administration publique a révisé les montants des taxes « abri de jardin » qui s’appliquent sur certaines constructions. Voici comment la calculer si vous avez un projet d’aménagement.

L’Administration publique augmente la taxe « abri de jardin »

C’est souvent une mauvaise surprise pour tous ceux qui ont un projet de construction dans leur jardin. Dès que votre projet nécessite l’octroi d’un permis de construire, vous devez vous acquitter d’une taxe baptisée « abri de jardin ». Cette dernière, qui peut être assez élevée en fonction de votre construction, vient de voir son tarif augmenter de 3,8% cette année.

Selon une récente note de l’Administration publique, le montant de cette taxe est fixé à 753 € le m², hors Île-de-France (contre 726 € en 2018) et à 854 € le m² en Île-de-France (contre 823 € en 2018).

Comment calculer votre taxe « abri de jardin »

Cette note rappelle que la taxe « abri de jardin » concerne tous les travaux d’aménagement réalisés dès lors que la construction, la reconstruction ou l’agrandissement dépasse 5m² et nécessite un permis de construire, d’aménager ou une déclaration préalable. Certains types d’aménagement bénéficient d’une réglementation spécifique, comme les piscines ou les panneaux photovoltaïques dont les montants sont fixés à 200 € le m² pour les premières et 10 € le m² pour les seconds.

Pour calculer votre taxe, il vous suffit de multiplier votre surface aménagée par le montant de la taxe, puis par le taux fixé par chaque commune. Pour aller plus vite, vous pouvez également vous servir du simulateur mis à la disposition des particuliers par l’Administration publique.

À lire aussi Les 5 bonnes raisons de se mettre au jardinage