Les pensions complémentaires vont augmenter de 1% dès le 1er novembre

Une augmentation indexée sur l’inflation

C’est une bonne nouvelle pour les retraités. Les pensions complémentaires du privé vont augmenter de 1% dès le 1er novembre 2019. Conséquence d’une « prévision d’inflation publiée en juin par l’Insee, hors tabac », estimée à 1% pour l’année 2019. Pas de hausse du pouvoir d’achat donc, mais les seniors ne seront au moins pas perdants.

C’était une décision attendue, après quatre années de gel et une faible augmentation en 2018. Les gestionnaires du régime de retraite complémentaire des salariés du privé se sont donc fixés au niveau de l’inflation. Les fruits d’un accord trouvé en mai dernier, entre les organisations syndicales et patronales gestionnaires de ce régime qui garantissent une hausse au moins du niveau de l’inflation jusqu’en 2022

Une revalorisation qui coûte 800 millions d’euros

Cette revalorisation concernera 12,6 millions de retraités. Cette augmentation annuelle devrait coûter environ 800 millions d’euros à l’Agirc-Arrco. Elle s’inscrit dans le plan de « retour à l’équilibre financier du régime dès l’exercice 2019 ». Jusqu’à présent, les derniers accords prévoyaient des revalorisations d’un point en dessous de l’inflation, sans baisse des pensions en cas d’inflation nulle.

Parallèlement, le gouvernement prévoit d’indexer sur l’inflation les pensions inférieures à 2.000 euros. Une mesure qui s’inscrit dans le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2020. Les pensions de plus de 2.000 euros augmenteront pour leur part de 0,3%.