Les auditeurs de RMC viennent de voter : pour 2018, c'est Marseille qui a été choisie comme la ville la plus sale de France.

Plus de 2.000 personnes gèrent les déchets à Marseille

La gestion désastreuse des déchets à Marseille n’a pas fini de faire parler d’elle ! À l’issue d’un vote sur le site de RMC, les auditeurs des quatre coins de la France ont choisi de décerner le « balai d’or » à Marseille. Numéros deux et trois dans le palmarès : Montreuil et Paris.

Venue répondre aux questions des journalistes lors d’une émission enregistrée dans une brasserie de Marseille, Monique Cordier, l’élue en charge du dossier à Marseille Provence Métropole, a précisé que des mesures étaient mises en place contre les décharges sauvages et le jet de déchets à même le sol. Employés de la mairie ou prestataires, 2.146 personnes au total participent à la gestion des déchets de la cité phocéenne, dont plus de 1.000 agents chargés de la collecte des déchets.

Marseille : une quantité anormale de déchets et des marchés gonflés

Et si le résultat n’est visiblement pas au rendez-vous, c’est qu’il y a des problèmes dans la façon dont le dossier est piloté. La Chambre régionale des comptes avait d’ailleurs épinglé Marseille Provence Métropole en décembre 2017 pour les coûts anormalement élevés de la collecte des déchets. « La structure des coûts proposés par les entreprises paraissaient largement supérieurs à ce qui est pratiqué sur des marchés similaires conclus par d’autres collectivités », pouvait-on lire dans l’arrêt de l’institution.

S’y ajoutent « l’importance exceptionnelle des volumes collectés » à Marseille, ainsi qu’une « faiblesse de la répression », avait pointé la juridiction financière à l’époque.

À lire aussi : Ce maire nettoie lui-même les rues de sa ville