Des milliers de poissons sont morts dans les eaux du Bassin Murray-Darling, en Australie. Si le gouvernement met en cause la sécheresse, des scientifiques accusent l'extraction sauvage et non contrôlée d'importantes quantités d'eau des fleuves.

Des milliers de poissons d'eau douce retrouvés morts en Australie

Que s'est-il passé ? Près d’un million de poissons ont été retrouvés morts dans des fleuves du Sud-Est de l'Australie. Chacun sa théorie pour expliquer cette hécatombe : si le gouvernement du pays estime son origine liée à la sécheresse, des universitaires accusent, eux, la mauvaise gestion des cours d’eau.

Le premier bilan fait état de plusieurs centaines de milliers de poissons morts, mais d'autres estiment qu'ils pourraient être déjà plus d'un million. Et, selon le gouvernement de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, qui estime que seule la sécheresse est responsable, la situation pourrait s'aggraver puisqu'une hausse des températures est prévue.

Une algue qui priverait les poissons d'oxygène

Cette forte chaleur a entraîné la baisse du niveau des cours d'eau, de même que la propagation d'une algue qui priverait les poissons d'oxygène et libérerait des toxines. De leur côté, des chercheurs alertent, depuis des années, quant à l'extraction sauvage et non contrôlée d'importantes quantités d'eau des fleuves, pour l'irrigation ou à d'autres fins.

Le gouvernement est donc clairement visé dans cette affaire. Le Premier ministre australien se défend et explique que la gestion du Bassin Murray-Darling, le plus vaste bassin hydrographique du pays, avait été bipartite. Selon lui, son gouvernement n'a fait que suivre les politiques menées auparavant par les travaillistes. 

À lire aussi : Évolution du climat en France d’aujourd’hui à 2100