En raison d’un épisode de pollution particulièrement sévère à Paris, jeudi 16 novembre, le stationnement résidentiel a été gratuit toute la journée dans la capitale. Une mesure qui pourrait se prolonger.

La pollution pourrait s’installer

En raison d’un important pic de pollution ce jeudi 16 novembre, la Ville de Paris a fait savoir que le stationnement résidentiel serait gratuit toute la journée. Mais cette mesure sera-t-elle reconduite les jours prochains ? La mairie a expliqué, dans un communiqué, qu’elle prévoira, « en fonction de l'évolution de la situation dans les jours qui viennent, d'autres mesures complémentaires ». Tout dépendra des taux de pollution.

Si l’épisode de pollution se poursuit, la Ville pourrait en effet autoriser la « gratuité de l'abonnement journée à Vélib', la gratuité de la première heure d'utilisation d'Autolib' pour les nouveaux abonnés, voire des mesures de restriction de circulation ». L’ensemble de ces informations sera donné en temps réel, en fonction de ce que prévoit l’association AIRPARIF. Mauvaise nouvelle pour les automobilistes ?

Les automobilistes une nouvelle fois pris pour cible

Il est clair que la circulation dans la capitale est devenue de plus en plus compliquée pour les voitures. Mais sans vent, ni pluie, les gaz polluants des véhicules peuvent rendre l’air de Paris irrespirable. C’est pour cette raison que la mairie invite les Parisiens à emprunter « prioritairement les réseaux de transport en commun, le covoiturage ou tout mode de transport plus respectueux de l’environnement (notamment le vélo) ».

Les automobilistes vont devoir une nouvelle fois prendre leur mal en patience. « Tous les Parisiens à suivre les messages de prévention et à faire preuve de civisme en adaptant leurs comportements », a insisté la mairie. En clair, si la situation ne s’améliore pas, les automobilistes pourraient être tenus pour responsables, même s’ils ne peuvent pas faire autrement. Tous ne peuvent pas en effet prendre le vélo ou le métro.