La facture de l’électricité pourrait augmenter significativement dès le 1er janvier 2020.

Hausse du prix de vente de l’électricité

Le prix de l’électricité pourrait augmenter de 3,5 à 4% au 1er janvier 2020. Soit une hausse d’une soixantaine d’euros sur la facture, si vous vous chauffez à l’électricité, ou d’une trentaine d’euros si vous utilisez un autre moyen de chauffage.

En cause, l’accord donné par la Commission européenne à EDF, permettant l’entreprise française de vendre plus chère son électricité d’origine nucléaire à ses concurrents. Le tarif de base à 42 euros le mégawattheure, initialement fixé jusqu’en 2025, devrait passer à 45 euros.

180 euros d’augmentation en un an

Un nouveau tarif qui va contraindre les concurrents d’EDF, Planète Oui, Eni, Engie, Total Spring et les autres d’augmenter leurs tarifs pour leurs clients, signale Le Parisien. Une troisième hausse d’envergure en un peu plus de six mois. La facture avait déjà augmenté de 5,9% au 1er juin, puis de 1,23% en août. Soit une hausse de 180 euros en moyenne sur un an pour un ménage se chauffant à l’électricité, et 90 euros pour les autres.

Le gouvernement, dont le ministère de la Transition écologique n’a pas daigné confirmer ces informations, assure que « les arbitrages sont encore en cours ». En tout cas, cette nouvelle tombe mal pour l’exécutif qui avait promis le rehaussement de l’accès régulé à l’énergie nucléaire historique (Arenh) de 100 à 150 térawattheures par an. Une promesse qui ne serait plus d’actualité selon Le Parisien.