Les retraités du privé pourraient avoir une bonne nouvelle pour finir la semaine. Leurs retraites complémentaires devraient être revalorisées au niveau de l'inflation pour les quatre années à venir.

Les retraites complémentaires du privé devraient être revalorisées au niveau de l’inflation

Les négociations entre patronat et syndicats sur le régime Agirc-Arrco se terminent vendredi 10 mai sur une note positive pour les retraités. Et pour cause, comme prévu, les retraites complémentaires du privé devraient être revalorisées au niveau de l'inflation pour les quatre années à venir, selon Le Figaro

Pour rappel, la valeur de service du point Agirc-Arrco évoluait d'un point sous le niveau des prix jusqu'à présent. Une bonne nouvelle pour les nombreux concernés après cinq ans de gel : les retraites complémentaires du privé représentent tout de même 60% des pensions des cadres.

Pas de remise en cause de la décote

En revanche, malgré le redressement des comptes du régime Agirc-Arrco, la remise en cause de la décote de 10% pendant trois ans sur la pension des salariés du privé, qui prennent leur retraite à l’âge légal de 62 ans, ne devrait toutefois pas avoir lieu. Elle était souhaitée par la CFDT, mais le Medef s’y opposait farouchement. 

Dernier espoir pour les syndicats : un compromis puisque le Medef pourrait exempter de ce malus, lié à l’âge de départ, les chômeurs bénéficiaires de l'allocation spécifique de solidarité (ASS), les personnes ayant un taux d’invalidité de 20%, contre 50% actuellement, à la suite d’un accident du travail et les adultes handicapés.

À lire aussi : Édouard Philippe déclare que le handicap est une priorité du quinquennat