Une étude recommande aux hommes de plus de 50 ans de consommer deux fois par semaine des champignons. Ils auraient la vertu de diminuer les risques de cancer de la prostate.

Des risques réduits de 8 à 17%

Attention à ne pas se tromper d’espèce. Mais si vous les choisissez bien, le champignon peut avoir des effets bénéfiques sur votre santé. Selon une étude japonaise, la consommation bi-hebdomadaire de champignons réduit de 8% le risque de cancer de la prostate.

Les scientifiques ont suivi un groupe d’hommes pendant 24 ans et un autre pendant 13 années. Ceux consommant des champignons une à deux fois par semaine abaisseraient leur risque de cancer de la prostate de 8%, par rapport à ceux en mangeant une fois par semaine, quelle que soit leur consommation de fruits et légumes, de produits laitiers ou de viande.

Pour les hommes de plus de 50 ans

Pour les grands amateurs de champignons, ceux en consommant trois fois par semaine ou plus, ils enregistrent une baisse de 17% de risque de développer un cancer de la prostate. Il semblerait que ce légume soit particulièrement favorable sur la santé des hommes âgés de 50 ans et plus. Mais pas seulement. L’étude montre qu’il est particulièrement bénéfique à ceux qui consommaient de grandes quantités de viande et de produits laitiers mais peu de fruits et légumes.

Le champignon est « une bonne source de vitamines, de minéraux et d’antioxydants », selon le professeur Zhang, un des chercheurs. Ces légumes permettent également de lutter contre le stress oxydatif. Mais la consommation de champignons n’est pas suffisante, le professeur rappelle qu’il faut « adopter une alimentation saine et équilibrée ».