Un objectif de 13 millions d’amendes adressées en 2020 a été fixé par le gouvernement pour pallier la baisse de l’année 2019.

3 millions d’amendes en moins qu’attendues

L’État souhaite rattraper le manque à gagner de l’année 2019. Alors que le nombre d’amendes a été au-dessous des attentes du gouvernement en 2019, l’exécutif souhaite rattraper ce retard. Sur l’année 2019, le nombre d’amendes infligées ne devraient pas dépasser 9,2 millions, contre 12,4 attendus en début d’année.

Face à cette baisse, le gouvernement fixe son objectif à un niveau jamais atteint jusqu’à présent : 13 millions d’amendes pour les automobilistes en 2020. Et pour battre ce record, les autorités comptent sur une augmentation de radars fixes et un taux de disponibilité plus élevé que cette année.

4.400 nouveaux radars en 2020

L’objectif est d’atteindre les 93% de radars disponibles, contre 75% en 2019, à la suite des nombreuses dégradations dans le contexte de la crise des Gilets Jaunes. 4.400 nouveaux appareils seront installés sur les routes durant l’année, dont 1.200 radars tourelles. Les voitures-radars seront déployées dans trois nouvelles régions (Bretagne, Pays de la Loire, Centre-Val de Loire).

Si 2019 a été moins rentable pour le gouvernement, c’est à la fois à cause des nombreuses mises hors service des radars automatiques, mais aussi grâce à un meilleur comportement des automobilistes. La vitesse moyenne enregistrée a baissé de 2 km/h en dix ans. La moyenne était de 81 km/h en 2009 contre 79 km/h en 2018.

À lire aussi : Où part l’argent de nos amendes ?