Interviewé jeudi 5 septembre par BFMTV, Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, a annoncé l’augmentation de la taxe foncière tout en la minimisant.

La taxe foncière va augmenter pour 130.000 foyers fiscaux

Serait-on face au principe de vases communicants ? Alors que le gouvernement nous promet une suppression de la taxe d’habitation pour tous en 2023, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin a annoncé, jeudi 5 septembre 2019, sur BFMTV, que la taxe foncière allait augmenter. Une annonce qu’il a tenté de minimiser.

« Il y a 130.000 foyers fiscaux qui vont connaître une augmentation de la taxe foncière sur plus de 45 millions de foyers, soit 0,3% des contribuables » a tenté de relativiser Gérald Darmanin. Le ministre de l’Action et des Comptes publics a aussi rappelé, concernant les propriétaires qu’ « il y en a qui vont aussi connaître des baisses ».

Une réévaluation de la taxe foncière en fonction de l’inflation

Gérald Darmanin a aussi fait remarquer que si certains propriétaires « ont fait des travaux dans leurs maisons, s’ils ont ajouté une pièce ou s’ils ont fait une piscine, il y a effectivement une augmentation de la valeur locative de leur bien, c’est tout à fait normal ». Le ministre a cependant reconnu l’existence d’une « liberté locale ». Les communes et les départements peuvent en effet augmenter le taxe foncière via le taux d’imposition.

Pour rappel, la loi de finances pour 2019 stipule que la taxe foncière est réévaluée en fonction de l’inflation. Cela représente donc une augmentation de 2,2 % pour cette année. En 2018, le taux était de 1,8%. Face à plusieurs changements concernant les impôts notamment, le ministre de l’Action et des Comptes publics avait estimé, toujours au micro de BFMTV, que « C’est la conséquence d’un ministère qui se transforme positivement ». 

À lire aussi : Crédit d'impôt : pourquoi certains Français vont rembourser le fisc