7 000 espèces marines dans une zone aux caractéristiques exceptionnelles

La pêche commerciale est désormais interdite dans cette aire protégée de 1,51 million de km2 sur le pacifique et qui abrite 7 000 espèces marines, dont des baleines bleues, des albatros à queue courte, des tortues ou des phoques moines. Cette zone constituée de petites îles et atolls a rejoint en 2010 la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco. Elle présente des caractéristiques remarquables telles que des monts sous-marins et des bancs submergés, de vastes récifs coralliens et des lagons.

Pour répondre aux vœux de Barack Obama, originaire de l’archipel, la superficie d’une réserve déjà existante, fondée il y a dix ans par George W. Bush, et connue sous le nom de Papahanaumokuakea, a été multipliée par quatre.

Du corail noir, qui peut vivre plus de 4 500 ans

L'Unesco souligne que le Papahanaumokuakea Marine National Monument, possède « une signification cosmologique pour les natifs hawaïens, en tant qu'environnement ancestral, incarnation du concept de parenté entre les hommes et le monde naturel, berceau de la vie et terre d'accueil des esprits après la mort ». On y trouve notamment du corail noir, qui peut vivre plus de 4 500 ans. Un record !

En inaugurant cette nouvelle réserve, Barack Obama entend rappeler l'urgence d'agir pour le climat. On sait que son programme de lutte contre le réchauffement a été suspendu par la Cour suprême. Il n’en demeure pas moins qu’il a davantage protégé d'espaces de ses prédécesseurs, en passant plusieurs en force grâce à l'Antiquities Act, une loi de 1 906 initiée par Theodore Roosevelt, ardent défenseur de la protection des ressources naturelles.