L’Inde est de loin le pays le plus meurtrier pour les amateurs de selfie, comme l’a démontré une étude récente. En effet, 76 personnes sont mortes durant ces deux dernières années en se prenant en photo en Inde.

Une interdiction des selfies dans certains lieux clefs

Une étude publiée par l'Université américaine Carnegie Mellon et l'institut Indraprasth de la technologie de l'information à New Delhi a démontré que 76 personnes sont mortes en Inde en prenant des selfies. De plus en plus de personnes choisissent le selfie pour conserver un souvenir personnel de leur présence sur les lieux.

Cependant, suite au nombre de morts constatés grâce à cette technologie, l’Inde a souhaité interdire les selfies dans certains lieux. Une décision que l’on comprend mieux quand on sait que sur 127 morts entre 2014 et 2016, 76 ont eu lieu en Inde.

Un record qui s’explique par la chasse aux « j’aime » sur les réseaux sociaux

Les chercheurs ont classé les morts en fonction de différentes causes. Ainsi, huit décès ont été causés par des chutes, douze personnes se sont fait percuter par un train et quinze sont mortes par électrocution. Ce constat a amené le gouvernement à mettre en place des panneaux de prévention sur les lieux touristiques. Une équipe de policiers a même été engagée pour contrôler le comportement des nombreux touristes.

Selon les chercheurs, la principale raison de ces morts est la poursuite du nombre le plus élevé de « j’aime » sur Facebook. La reconnaissance recherchée via les réseaux sociaux serait donc la principale cause de ce triste record.