Alors qu’une grève illimitée est prévue à partir du 5 décembre, les Français se retrouvent obligés d’anticiper leurs voyages pour les fêtes de fin d’année. 

« Noël n’est pas une cible »

Les Français pourront-ils passer Noël en famille ? La grève interprofessionnelle illimitée, à l’appel des syndicats, doit débuter à partir du 5 décembre. Le risque de perturbations pour les vacances de Noël est dans la tête de nombreux Français, qui craignent de ne pas pouvoir regagner leur foyer familial. 

Si le mouvement devrait être particulièrement suivi, les syndicats rassurent en précisant que « Noël n’est pas une cible ». Dans L’Express, le secrétaire général de Force ouvrière Cheminots, Philippe Herbeck explique que « le but ce n’est évidemment pas d’aller jusqu’à Noël »

Un bras de fer en vue

D’ailleurs, « la situation du pouvoir d'achat des Français fait que la grève ne pourra pas durer trois semaines », avance-t-il. Le syndicaliste compte sur une mobilisation « massive et bloquante dès le départ ». Ils misent sur les premières 72 heures pour faire flancher le gouvernement sur sa réforme des retraites. Philippe Herbeck prévient, « nous ne lâcherons pas jusqu’au retrait » du projet. 

Un pari risqué, puisqu’en début de semaine, Emmanuel Macron a averti qu’il ne ferait « preuve d’aucune forme de faiblesse » face aux grévistes et a annoncé que le gouvernement mettrait en œuvre un maximum de mesures pour éviter le blocage total du pays. Le bras de fer ne fait que commencer...

À lire aussi : Top 5 des destintations à plus de 20°C en hiver