Comme cela avait été demandé par Édouard Philippe en septembre 2019, il n'y aura pas de suppression de l'exonération des charges sociales pour les seniors. Explications.

Les député vote contre la suppression de l'exonération

En septembre 2019, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, annonçait la suppression de l'exonération des charges sociales accordée aux seniors. Une mesure vivement critiqué par la Gauche, la Droite et Edouard Philippe en personne. Le lendemain de l’annonce, le 24 septembre, il avait en effet demandé à la ministre,  à l’Assemblée Nationale, de « renoncer à ce projet ». Il a aussi tenu à « rassurer les professionnels et les employeurs : ces mesures n'entreront pas en vigueur ».

C’est désormais chose faite. Dans la nuit de mercredi à jeudi, les députés ont voté un amendement pour supprimer l'article mettant fin à cette exonération dans le projet de budget 2020. Soulagement de part et d'autre.

Une bonne nouvelle pour les seniors et les professionnels

Concrètement, cela signifie que les personnes âgées de 70 ans et plus pourront continuer à bénéficier d’une ristourne fiscale pour employer des personnes à domicile. Si la reforme avait eu lieu, un certain nombre de seniors auraiten été contraints, faute d’argent suffisant, d’arrêter de faire appel à une femme de ménage ou à un jardinier par exemple.

Les employés auraient eu moins de travail, tandis que le travail au noir aurait probablement augmenté. Ainsi, ce rétropédalage est une bonne nouvelle pour tous.