Des milliards de vélelles, cousines de la méduse, se sont échouées sur les plages de Palavas-les-Flots (Hérault). Un phénomène impressionnant dû au vent provenant du sud.

Des vents du sud ont poussé des milliards de méduses vers les plages

Des milliards de méduses violettes se sont échouées sur les plages de Palavas-les-Flots (Hérault). Les scientifiques ont d’abord cru à une pollution ou à un dégazage. Mais ces « méduses violettes » sont des vélelles, une espèce de cnidaires, de couleur violette. Et leur débarquement est naturel.

En effet, ces vélelles échouées par milliers sur les plages de tout le littoral méditerranéen sont là à cause des trois dernières semaines de vent violent provenant du sud. Pour rappel, ce type de méduse vit en colonie. Les épisodes de grand vent ont rapproché ces groupes de méduses qui ont fini par s’échouer.

Éviter le contact avec le visage

Et un autre paramètre a favorisé la prolifération de ces méduses : un radoucissement climatique qui augmente leur reproduction. Selon les spécialistes, ces vélelles ne sont absolument pas dangereuses, mais il est préférable d'éviter le contact avec le visage.

Selon, l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer, c’est la première fois qu’un tel phénomène se produit dans le sud de la France. L'IFREMER cherche à en savoir. Généralement, on retrouve ces méduses sur la côte ouest des îles britanniques et de l’Irlande. Que les habitants se rassurent, une opération de nettoyage est prévue et durera un à deux jours maximum. Les plages seront donc accessibles pour le week-end du 14 avril.

À lire aussi : Une application pour passer vos vacances sans méduses