Un sondage CSA pour le comparateur en ligne LeLynx.fr avance qu’un français sur dix a déjà fraudé son assurance. 

Un Français sur quatre y a déjà pensé

C’est une technique répandue dans le secteur de l’assurance. La fraude est pratiquée par près de 10% des Français, qu’elle soit ponctuelle ou s’inscrivant sur du long terme. Plus éloquent encore, 25% des Français reconnaissent avoir déjà pensé à tricher. 

Parmi ceux qui sont déjà passés à l’acte, 19% reconnaissent avoir déjà profité d’un sinistre pour déclarer d’autres sinistres plus importants n’ayant pas eu lieu. 15% ont déjà fait jouer l’assurance d’un proche et 14% ont fait porter la responsabilité à un tiers. 

La crainte d’avoir un malus

Ce sondage CSA réalisé pour le comparateur en ligne LeLynx.fr met en lumière ces pratiques. Pour un répondant sur deux, elle permet d’éviter d’avoir un malus, qui fait augmenter la prime d’assurance. 46% des sondés disent vouloir être mieux indemnisés et 39% d’entre eux veulent éviter de payent une franchise. 

Les assurances les plus fraudées concernent l’automobile ou la moto et l’habitation. Parmi les fraudeurs, on retrouve une plus forte proportion de jeunes, âgés de 18 à 34 ans. Pourtant, frauder son assurance est une pratique illégale qui peut entraîner la non-prise en charge du sinistre ainsi que le remboursement de tous les sinistres indemnisés depuis deux ans.

À lire aussi Des anti-linky prennent en otage leurs vieux compteurs électriques