Une tempête de poussière exceptionnelle.
La ville de Phoenix, au Sud-ouest des Etats-Unis, a été entièrement recouverte par une tempête de sable d’environ 96km. Le nuage, poussé par un vent soufflant à plus de 100 km/h a dépassé la ville durant la nuit; non sans la recouvrir d’un épais manteau de sable et de poussière. Ce genre de phénomène est plus connu sous le nom de "haboob".

Quelques dégâts ont été répertoriés.
Bien que la visibilité ait été réduite à 0 mètre durant la tempête, la perte d’aucune victime, habitation ou infrastructure économique n’est à déplorer. Seuls quelques arbres ont été déracinés et des coupures d’électricité signalées.

Les tempêtes de sable « haboob ».
L’Arizona connaît en moyenne 3 « haboob » par an. Ce sont des tempêtes de sable qui traversent généralement le sud-ouest des Etats-Unis, mais aussi la péninsule arabique et l’Afrique du Nord. La tempête que vient de connaître Phoenix est l’une des plus importantes de ces 50 dernières années. Cela peut s’expliquer par des conditions particulièrement favorables au haboob : un complexe orageux plus important que d’habitude et une grande sécheresse dans la région.

Cette année a été particulièrement violente pour les Etats-Unis. La saison des tornades a été la plus meurtrière de ces 60 dernières années, des inondations sont survenues dans le Mississipi et le sud connait une sécheresse très importante.