En 2002, Vincent Munier décide de se consacrer complètement à la vie sauvage et à la photo. Il devient alors un des plus grands photographes animaliers, reconnu et récompensé.

Chacune de ses photographies marque véritablement, elle est souvent parfaite et représente des heures de solitude, de patience et de résistance à des conditions extrêmes.

Vincent Munier a attendu des années pour apercevoir un loup polaire. C’est seulement au huitième jour d’une expédition qu’il rencontre neuf loups qu’il n’oubliera jamais. Son émotion, à ce moment précis, est à son comble.

Ce film de l’Arctique est à regarder avec respect, il est le résultat d’années d’efforts et nous permet de voir des espèces rares comme les boeufs musqués, les lièvres de l’arctique, des ours.

Par son film, on apprend les contrastes du blanc mais aussi ceux du gris  pour se diriger vers le noir d’un ciel menaçant. Ce dégradé semble être une mise en garde, il rappelle que l’Arctique est fragile et en danger.

Crédit Photo : Sergieiev - ShutterStock