Ce film nous emmène en Amérique du Sud, au sud-ouest de la Bolivie. Il nous permet d’admirer une multitude d’endroits fascinants et véritablement extraordinaires. Le voyageur va de surprise en surprise et savoure sa chance d’être là pour admirer de tels paysages.

Erwin Olmos a filmé le sud-ouest de la Bolivie à 4000 mètres d’altitude dans le Salar d’Uyuni et la région du sud Lipez. Ces endroits, loin d’être ordinaires, commencent à être connus des touristes, mais il est encore très facile de se retrouver seul face à toutes ces merveilles de la nature.

En montant dans un véhicule tout terrain, capable de supporter les situations un peu extrêmes, en acceptant de parcourir les distances et d’avaler les kilomètres, les paysages ne cessent de changer et de surprendre.

On trouve des geysers, des déserts de sel blanc, une île de cactus géants, des lacs rouges, mais aussi verts. Les regards s’arrêtent sur des rochers dont l’érosion leur a donné des formes particulières. Le voyageur va ainsi de curiosité en merveille et finit par se croire dans un autre monde. Il touche parfois du doigt la perfection de la nature.

Pour admirer toute cette beauté, il faut accepter de manquer un peu d’oxygène en montant à 4000 mètres d’altitude et de manquer un peu de confort. La superficie de ce désert est gigantesque. Il fait 10 582 km2.

Il vaut mieux partir entre le mois d’avril et le mois de décembre sinon le désert peut être inondé. Si vous avez la chance d’arriver après une pluie, vous assisterez à un moment unique où terre et ciel se confondent, l’un se reflétant dans l’autre. Vous aurez alors l’impression de marcher sur le ciel.

Le désert est d’une platitude parfaite, mais il existe, au centre, une île ou les cactus âgés de quelques années sont géants.

Pour passer deux ou trois jours dans cet endroit isolé, il est possible de dormir dans un hôtel fait entièrement de sel. Il est mieux de se mettre à l’abri, la nuit les températures dégringolent sérieusement.

Salar Uyuni n’est pas fait que d’étendues salées, il a aussi des lagunes d’un vert lumineux, des sommets de montagnes et des volcans. Il est peuplé selon les endroits de lamas et d’oiseaux de toutes les couleurs.

Chaque mois de novembre, le désert accueille des colonies de flamants roses qui embellissent encore plus le paysage.

Le volcan Licancabur mérite le détour. Il se situe sur la frontière entre la Bolivie, le Chili et l’Argentine. Il est magnifique et se reflète dans un lac dont les eaux sont, par contre, toxiques.

Le cimetière des trains à côté du village de Uyuri fait partie des sites à visiter. Un grand nombre de locomotives et de wagons passent leur fin de vie dans cet endroit.

Enfin le village Uyuri vous donne une idée de la vie des Boliviens dans cette région. Elle est assez pauvre, tout semble un peu abandonné. Les habitants qui vivent plus que simplement sont très accueillants.

Uyuni - Bolivia from Erwin Olmos on Vimeo.

Crédit Photo : Capture d’écran Vimeo