Une pluie d’oiseaux morts
Ce 31 juillet, une famille de Bras-Fusil dans la commune de Saint Benoit sur l’île de la Réunion, donne l’alerte : des oiseaux s’y écrasent depuis le début d’après midi. Une soixantaine d’oiseaux (des Cardinaux, des Béliers, des Moineaux ...) sont finalement comptabilisés. Certains sont déjà morts d’autres sont en train d’agoniser. Des scientifiques ont rapidement été dépêchés pour trouver la cause de ces morts suspectes. La piste de l’empoisonnement est alors suggérée suite à la propagation d’un produit chimique. La direction des services vétérinaires (DSV) enquête actuellement sur ce cas.

Un cas similaire en début d’année
Au début de l’année des scènes similaires avaient été rapportées aux Etats-Unis. Plus de 5000 oiseaux, des carouges à épaulette, avaient été retrouvés morts dans la ville de Beebe, dans l’Arkansas, puis en Louisiane. Contrairement au cas de la Réunion, la thèse de l’empoisonnement n’avait pas été retenue au profit d’un mouvement de panique dans la nuit de la Saint-Sylvestre. Les oiseaux, apeurés par les feux d’artifices, se seraient alors cognés contre les murs et les arbres avant de venir recouvrir les routes, sans vie. L’Europe avait également été touchée par le phénomène : en Suède une centaine de Choucas avaient ainsi connu le même sort. Des images chocs que nous vous proposons de revivre.