L’arctique n’est pas qu’une grande étendue blanche, ce court métrage rythmé par un poème Inuit nous le montre.

Il honore le jour où le soleil se lève au bout de six mois. Les éléments se distinguent et reprennent leur place. Les montagnes, l’eau et le ciel retrouvent leur forme.

L’ours polaire représente la faune et la petite maison en ruine le passage régulier de l’homme.

Le bateau et l’hélicoptère permettent de filmer tous les contrastes du blanc, du gris jusqu’au noir. Il n’y a plus d’uniformité.

Le navire fend la glace qui fond avec le retour de soleil, il avance dans un monde silencieux et mystérieux. 

Arctic from Tim Kellner on Vimeo.