Une activité remarquable
Ce 30 juillet l’activité volcanique de l’Etna a repris en fanfare. Une éruption spectaculaire s’est produite au petit matin selon le rapport établi par l’Institut national de volcanologie de Catane. Des explosions, des cendres et du sable ont très vite rendu l’atmosphère irrespirable. Au moment le plus fort de l’éruption, vers 23h30, les jets de lave auraient même atteint 500 mètres !

Peu de conséquences sur les habitations
L’activité se serait ensuite calmée aux alentours de minuit, laissant la lave se déverser lentement le long du volcan. Des pluies de cendres, portées par des vents d’ouest, se sont ensuite déversées dans la mer ionienne. Les villes côtières n’ont pas été inquiétées, pas plus que l’aéroport de Catane. Tous les vols ont pu être assurés malgré les nuages de particules.

Les volcans gagnent en notoriété
Culminant à 3 330 mètres d’altitude, l’Etna est non seulement le volcan le plus haut d’Europe mais également l’un des plus actifs. Il est entré en éruption plus d’une centaine de fois au cours du XXe siècle. Cela ne semble pourtant pas refroidir les touristes qui se pressent chaque année sur les flancs du volcan sicilien … lorsque celui-ci est inactif bien sûr. Une fascination volcanique dont les islandais commencent à tirer profit. Effectivement le volcan le plus haï du monde, Eyjafjöl , est maintenant l’un des plus visités ! "Les gens sont vraiment intéressés. Ils veulent être sur le cratère du volcan qui leur a fait perdre leur avion", s'amuse Arsaell Hauksson, un trentenaire qui gère un camping au pied du volcan. Entre fascination et crainte, les volcans n’ont pas fini de faire parler d’eux.