Sur la valse Copelia, de Leo Delibes, nous découvrons les calanques de Marseille d’une manière agréable. La mer est magnifique et les bateaux semblent exécuter une chorégraphie.

Le mot calanque vient du mot provincial : « calanco » qui signifie « escarpé ». Ces falaises sont faites de relief karstique et l’escalade est sans doute le premier sport pratiqué dans ce paysage.

Le photographe Joerg Delibe sait nous montrer toutes les beautés des calanques de Marseille. Ces endroits paraissent tout simplement parfaits avec une mer magnifiquement bleue. 

Les falaises font le bonheur des randonneurs avec 145 kilomètres de sentiers parfaitement balisés.

Les calanques sont aussi appréciées pour leurs plages dissimulées et leurs fonds marins. Juste un masque et un tuba permettent d’admirer la beauté de la faune.

Certaines calanques sont minuscules avec juste un petit bout de plage pour se sécher un peu. D’autres comme celle des Goudes abritent des cabanes de pêcheurs bien restaurées et authentiques. C’est un port adorable.

La calanque de Sormiou est en forme d’amphithéâtre

Comme on peut le voir sur le film les places de parking ne sont pas nombreuses pour y accéder.

Il vaut mieux marcher ou avoir un bateau pour les atteindre et en profiter

Calanques de Marseille (Time lapse - Tilt-Shift) from Joerg Daiber on Vimeo.