Des temperatures records
La côte Est des Etats Unis a connu une vague de chaleur très importante tout au long du mois de juillet. Jeudi, la température record de 51 degrés a même été relevée dans l’Iowa, dans le Centre-Est des Etats-Unis. "Des températures élevées, combinées à une humidité relativement importante, vont entraîner des indices de chaleur dangereux, au-delà de 38 degrés", prévenait la météorologie nationale.

Une vague de chaleur meurtrière
Toujours selon la météorologie nationale, ces températures extrêmes seraient à l’origine de la mort de 34 personnes. Les principaux territoires du Centre et de l’Est étaient ainsi placées en état d'alerte. Il était ainsi conseillé aux habitants de ne sortir que si cela était nécessaire et de s'hydrater dès que possible. Pour trouver un peu d’ombre et de fraîcheur, les habitants se jetaient sur les nombreux points d’eau. La ville de Washington leur a également fait un clin d'oeil en diffusant lors d'une séance en plein air : « Certains l’aiment chauds » avec Marilyn Monroe.

Un retour à la normale
Un vent plus frais descend du Canada, apportant des averses et des orages sur le Midwest et le Nord-Est des Etats-Unis. La situation ne va pourtant pas s’arranger dans le Sud avec des prévisions annonçant 40 degrés pour l’Oklahoma, le Texas ou encore l’Arkansas. La vidéo que nous vous proposons aujourd'hui suit les habitants des villes touchés et ce qui a été leur quotidien pendant un mois.