Des températures caniculaires

Jeudi dernier en Espagne, le thermomètre flirtait avec les 40°, même l’Italie et la Bosnie ont bénéficié de températures étouffantes avoisinant les 35 ou 40 degrés. La France n’est pas en reste avec 40 degré à Lyon, à Orange ou encore à Albi en début de semaine.

Quand peut-on parler de canicule? Pour qu'il y ait canicule il ne faut pas seulement que les températures soient très élevées. Il faut également que l'amplitude entre les températures des journées et des nuits soit faible et ce pendant au moins trois jours. A Marseille on parlera de canicule si les journées culminent à 35 degré et les nuit à 21, alors qu'à Paris on parlera de canicule si les journées avoisinent les 31 degrés et les nuits 21.

D’où vient cet air chaud ?

Cet air très chaud nous vient du Sahara, elle a gagné les pays de l’ouest amenant des températures comprises entre 37 et 40 degrés.

La particularité de cet état caniculaire repose dans sa durée, son extension géographique et le fait qu’elle survienne dans la deuxième quinzaine d’août. En temps normal 75% des canicules surviennent entre la mi-juillet et la mi-août. Certains pays de l’Europe de l’Est ont cependant déjà connu une canicule début juillet.

Une vague de chaleur qui a été beaucoup mieux prise en main par les autorités. Rappelons-nous qu’en Russie par exemple les chaleurs extrêmes de l’été dernier avaient provoqué la noyade de plus de 70 personnes.