Vous deviez partir en vacances par avion cette semaine et votre vol a été annulé à cause des grèves ? Vous pouvez obtenir un remboursement et une indemnité compensatoire.

Une indemnité calculée en fonction du nombre de kilomètres que l’avion aurait parcouru

Les perturbations liées aux grèves des syndicats de stewards et hôtesses promettent encore de nombreux vols annulés dans les aéroports français cette semaine. Pour les nombreux passagers qui ne pourront pas partir en vacances avec l’avion qu’ils avaient réservé, les annulations donnent lieu, en cas de grève, à un remboursement, parfois associé à une indemnité compensatoire ou à un échange gratuit avec un autre vol.

Lorsque la grève survient au sein de la compagnie aérienne, cette dernière se doit de rembourser le billet d’avion qui n’aura pas pu être utilisé. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) note par ailleurs que le passager est en position de demander une indemnité calculée en fonction du nombre de kilomètres qu’aurait effectué l’avion annulé.

Toutes les compagnies ne sont pas aussi enclines à rembourser les passagers

Ces indemnités atteignent 250 € pour des trajets de 1 500 km ou moins, 400 € pour des trajets compris entre 1 500 et 3 500 km et 600 € pour des vols supérieurs à 3 500 km. Sauf lorsque le passager donne son accord, ces indemnités ne peuvent être payées sous forme de bons voyages mais uniquement en espèce, chèque ou virement.

Le passager renoncera à ses indemnités lorsque la compagnie lui offrira une place dans un avion qui décollera à un horaire proche de l’heure initiale de départ. Le versement d’une indemnité supplémentaire pourra également être refusée par la compagnie aérienne, si celle-ci a prévenu ses passagers de l’annulation du vol au moins deux semaines à l’avance. Certaines compagnies peuvent être plus réticentes que d’autres à rembourser les billets annulés, prétextant que la grève est une « circonstance extraordinaire » qui n’est pas du ressort de la direction. Il faudra parfois s’armer de patience et de détermination pour obtenir un remboursement.