Abritée par la vaste et verdoyante jungle mexicaine, au cœur de l’Etat du Chiapas, la cité de Palenque est l’un des sites archéologiques les plus impressionnants du pays.
 

Construite par les Mayas au début de l’ère chrétienne, la cité de Palenque est l’un des centres cérémoniels les plus importants du premier empire de cette civilisation. Bien qu’elle soit plus petite que Tikal ou encore Copán, cette cité se distingue de par son exceptionnel patrimoine architectural et sculptural. L’élégance et la maîtrise de construction des temples qu’on y trouve ainsi que la finesse des reliefs sculptés qui les ornent témoignent en effet du génie créateur des Mayas.

Vestiges de Palenque © ALCE - Fotolia.com

Temple du comte © Jérôme Rommé - Fotolia.com

Vestiges de Palenque © dmitry_saparov - Fotolia.com

Bas-relief de Palenque © Serafino Mozzo - Fotolia.com

Bas-relief du site de Palenque © javarman - Fotolia.com

Vidéo du site de Palenque et de son musée © Dany Thibault - Youtube.com

 

Parmi les plus impressionnants édifices du site, on trouve notamment le Temple des inscriptions ; un temple édifié suite à la demande de Pakal le grand, le plus grand souverain de la cité, qui souhaitait pouvoir en faire son tombeau. C’est ici qu’une équipe d’archéologues trouvèrent le sarcophage du souverain.  La dépouille du roi ainsi que le sublime masque de jade qui recouvrait son visage sont depuis exposés au musée d'anthropologie de la Ville de Mexico.

Temple des inscriptions © jkraft5 - Fotolia.com

Masque de Jade © Wolfgang Sauber (CC BY-SA 3.0)

 

Au nord de cette impressionnante structure à neufs niveaux, on découvre avec tout autant de fascination les restes du « Palais », une plate-forme de 100 m sur 80 m, constituée de petits édifices et patios, qui abritait notamment une salle du trône.

Vestige du Palais de Palenque © jkraft5 - Fotolia.com

 

Mystérieusement abandonnée par ses habitants aux alentours du IXème siècle, Palenque fut redécouverte à la fin des années 1690, du moins, « en partie »… Les chercheurs estiment en effet n’avoir exploré que 10% de la superficie totale de la cité, le reste ayant été grignoté par la forêt au fil des siècles.

En se promenant dans les environs du site, on découvre donc encore quelques merveilles plus ou moins bien cachées et notamment quelques magnifiques points d’eau. Avant d’être nommée Palenque, la cité était d’ailleurs surnommée « Lakam Ha » qui, en Maya, signifie « Grandes eaux ». Parmi ces différents points d’eau, l’Agua Azul attire particulièrement les visiteurs et l’on comprend pourquoi ! Ces cascades d’eau turquoise sont en effet véritablement époustouflantes !

Chutes d'eau de Palenque © zoutedrop (CC BY 2.0)

Chutes d'Agua Azul © Stefanie Feichtner - Fotolia.com

Chutes d'Agua Azul © Stefanie Feichtner - Fotolia.com

Chutes d'Agua Azul © CarlosVanVegas (CC BY 2.0) - Flickr.com

Légende

Que diriez-vous d’un petit plongeon au cœur de la culture Maya ?