Ne vous méprenez pas : si la caissière vous propose une carte de fidélité, c'est parce qu'elle est récompensée à chaque nouveau "membre" ou "adhérent" qu'elle recrute ainsi. Vous y avez un intérêt, gagner des bons d'achat, accéder à des réductions exceptionnelles, mais l'enseigne aussi ! 

Carte de fidélité : conçue pour vous faire consommer 


La carte de fidélité est conçue pour vous faire consommer. En vous faisant miroiter des points, ou parfois, du vrai argent, crédités sur une cagnotte, vous êtes incité à acheter certains produits plutôt que d'autres, sans faire attention au prix, ou franchir des seuils (20, 50, 100 €), ou encore, acheter en volume (le 3e offert aux porteurs de la carte).

Or, il y a un piège : en vous poussant à revenir tout le temps dans le même magasin, vous perdez progressivement la notion de la "valeur des choses", faute de base de comparaison, puisque vous n'allez pas chez les concurrents ! 

La carte de fidélité a aussi un autre défaut : elle permet à l'enseigne de mieux connaître vos goûts, et ainsi, de vous proposer par e-mail, par SMS, ou même, par courrier, des produits adaptés à votre profil ! 


Evitez les cartes de fidélité de paiement


Attention enfin aux cartes de fidélité qui permettent également de régler vos achats. Elles vous sont proposées avec une offre de crédit "trois fois sans frais", mais très vite, vous êtes tenté de l'utiliser pour régler une grosse dépense, et à ce moment là, vous paierez au prix fort le crédit associé...