Si vous êtes amateur de jus d'orange, faîtes des réserves. Les statistiques de la production d'oranges au Brésil et en Floride, les deux principaux producteurs mondiaux, sont très mauvaises. 

Le Brésil, premier producteur mondial d'oranges


Vous pensiez que les oranges venaient d'Espagne, d'Afrique du Sud ou d'Israël ? Vous n'y êtes pas du tout. Le premier producteur mondial de jus d'orange, et de loin se trouve être le Brésil. Or, une maladie qui sévit dans le pays et frappe les orangers depuis plusieurs années provoque des ravages dans les plantations. Ses effets sont décuplés par les fortes chaleurs qui sévissent au Brésil depuis plusieurs mois, au dessus des normales saisonnières. La récolte 2016 devrait être inférieure de 11 % à la récolte de l'an dernier ! 

Sachant que la maladie, appelée "Dragon rouge", frappe également la Floride désormais, le deuxième producteur mondial d'oranges à jus, il y a de quoi s'inquiéter.

Conséquence, depuis deux ans, il faut se servir des stocks de jus d'orange concentré pour répondre à la demande mondiale de consommation de jus d'orange. Mais comme tout stock, ceux-ci ont une fin. Le jus d'orange va donc devenir dans les prochains mois un produit plus cher. Rien qu'en France, il s'en consomme chaque année quelques 400 millions de litres, soit l'équivalent de 300 piscines olympiques ! 


Le jus d'orange va devenir rare et cher


Et si la prochaine récolte est encore mauvaise, et que les stocks sont tous consommés, le jus d'orange deviendra non seulement un produit cher, mais également, plus rare...