En avion, une turbulence est souvent synonyme d’angoisse. En effet, l’appareil se met à osciller fortement sans que le pilote ne puisse y remédier. Un moment désagréable à passer, surtout pour les passagers les plus anxieux. Cependant, les turbulences peuvent s’avérer dangereuses car elles compromettent la stabilité de l’avion. Mais au fait, qu’est ce qu’une turbulence ?

Lors d’un passage dans une turbulence, le pilote ne peut pas maintenir avec exactitude l’altitude à laquelle il lui est autorisé de voler. C’est cet aspect qui fait que l’appareil semble « trembler ».
Les turbulences sont dues aux différents mouvements des masses d’air. Ce que l’on considère comme turbulence est en fait le moindre tourbillon d’air.  

© UMB-O - Fotolia.com

Son intensité varie en fonction de la puissance des vents. Les turbulences sont liées à la gravité atmosphérique des différentes variations des masses d’air. Mais celles-ci peuvent provenir de plusieurs phénomènes météorologiques impliquant un changement de masse d’air comme par exemple :

  • Une zone de cumulonimbus importante
  • Un changement brutal de température (entre masse d’air chaude et froide)
  • Une formation d’orage
  • Un cisaillement des masses d’air (à l’origine du phénomène Kelvin-Helmholtz)
  • Une vallée ou une montagne peut aussi affecter la stabilité de l’air

Le saviez-vous ? Les turbulences sont plus nombreuses en hiver, à cause des variations de températures entre masses d’air. En été, elles se concentrent surtout à proximité des régions très arides.