Depuis la nuit des temps, les solstices d'hivers et d'étés sont présent dans les cultures et les célébrations religieuses et païennes. De nombreuses civilisations avaient compris et isolé ces événements pour leur donner une signification particulière. Dans l'Égypte antique, le solstice d'été marqué le début de la nouvelle année. On retrouve partout à travers le monde des rites accordés aux dates des solstices et notamment à Stonehenge où des milliers de personnes se réunissent chaque années.

A quoi correspond un Solstice ?

Le solstice est un événement astronomique qui a lieu quand l'axe apparent entre le soleil et la terre atteint son extrême septentrional ou méridional. En d'autres termes, il correspond à la date où les rayons du soleil atteignent le plus, ou le moins pour celui d'hiver, la croute terrestre, en fonction de l'inclinaison de celle ci sur son axe de rotation. Ils sont inversés entre l'hémisphère sud et l'hémisphère nord du fait de cette même rotation terrestre.

Le solstice d'été correspond donc au jour le plus long (ensoleillement) de l'année et au jour le plus court pour l'hiver. Avec les équinoxes, qui correspondent au moment où l'équateur terrestre et parfaitement aligné avec le soleil, ils marquent les changements de saisons. Le solstice d'été a donc lieu entre le 20 et le 22 juin et celui d'hiver le 21 ou le 22 décembre.

Source : Wikipédia