« Vous croyez qu’il va neiger cet hiver ? », « Quelle chaleur ! »… Quoi que l’on en dise, nous prenons tous régulièrement part à une conversation sur le temps qu’il fait.

Mais pourquoi se laisse-t-on emporter sur le terrain de la discussion météo ?

Sujet de conversation consensuel par excellence, parler de la pluie et du beau temps est un moyen d’établir un contact avec n’importe quel inconnu, car c’est un sujet qui nous concerne tous et sur lequel on est finalement tous compétents.

Consensuel, mais pas monotone, le temps change toujours. Ainsi, chaque jour ou presque on a toujours quelque chose de différent à dire à propos du temps qu’il fait dans notre pays. En effet, si on vivait dans un endroit où il fait 20 °C et soleil à l’année on serait peut-être moins loquaces sur la météo…

L’être humain adore parler de lui et de ce qui le concerne directement et s’il y a un sujet qui nous concerne tous, c’est bien la météo ! Pour preuve : la popularité des photos postées sur les réseaux sociaux qui montrent qu’il neige à Paris en avril ou qu’on se fait bronzer à Marseille en février…

Aujourd’hui en France, nos vies ne dépendent pas vraiment de la météo, mais on est néanmoins tous concernés, positivement ou négativement (dépression saisonnière, vacances, allergies…).

Parler du temps qu’il fait, c’est parler de soi : on se plaint de la pluie, de la chaleur, on exprime sa joie de pouvoir enfin porter des sandales…

Crédit photo : monkeybusinessimages – thinkstock.com