La météo des prochains jours nous annonce du beau temps. Le soleil devrait donc s’accompagner de pollens !

11 départements en alerte rouge

Yeux qui grattent, nez qui coule, crises d’éternuements à répétition… Si vous avez ces symptômes, vous souffrez probablement d’une rhinite allergique. Rien de surprenant, c’est de saison ! Selon le dernier bulletin Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), la France est en plein pic de pollen. Onze départements ont été placés en alerte rouge (Landes, Pyrénées-Atlantiques, Lot-et-Garonne, Gers, Hautes-Pyrénées, Tarn-et-Garonne, Tarn, Pyrénées-Orientales, Aude, Aveyron, Lozère).

Tout le territoire est concerné par les pollens de graminées, mais c’est le Sud-Ouest qui est le plus touché, avec un risque très élevé. Partout ailleurs, le risque est moyen à élevé. Une carte de vigilance des pollens est disponible sur internet. Elle vous permettra de savoir quel est le risque allergique de votre département. Elle est valable, à l’heure actuelle, jusqu’au 26 mai.

Chêne, olivier, plantain…

Quels sont les végétaux qui nous ennuient en ce moment ? « Les pollens de chêne, encore présents sur toute la France, se raccrochent surtout au pourtour méditerranéen. Cette région subissant aussi les assauts des pollens d’olivier et de pariétaire.
L’oseille est présente sur l’ensemble de la France avec un risque très faible et les pollens de plantain seront principalement dans le Sud 
» avance le RNSA.

C’est l’alternance du soleil et de la pluie qui favorise la pousse des graminées et provoque, une fois que le temps est au beau fixe la dispersion des pollens dans l’air. Pour les personnes allergiques il est conseillé de ne pas sécher son linge à l’extérieur et de se laver les cheveux quotidiennement afin d’éviter toute trace de pollen. Porter des lunettes de soleil permet de protéger un minimum les yeux. Patience, cet été, ce sera fini…

À lire aussi : Pourquoi le pollen provoque-t-il des allergies ?