Une vieille légende veut qu’il pleuve tout le temps en Bretagne. Que le temps y est maussade et que la parka jaune et les bottes en caoutchouc vertes sont l’habit principal des fiers habitants de cette région. Cette idée est relativement bien rentrée dans les esprits du plus grand nombre et de nombreuses personnes préféreraient changer de nom plutôt que d’aller vivre dans ces territoires soi-disant inhospitaliers.

Mais toutes ces idées sont-elles fondées ?! Si l’on se penche d’un peu plus près sur le sujet, et qu’on étudie les différentes variables qui entrent en jeux pour mesurer la pluie et l’ensoleillement, cette conclusion s’avère quelque peu hâtive…

La Bretagne est-elle la région la plus humide?

Mettons de côté nos à priori, pro-bretons ou pro-méditerranéens et analysons ensemble cette question.

Tout d’abord, il y a plusieurs façons de mesurer « la pluie ». On peut la mesurer en fonction du nombre de jours de pluie par an, ou avec la pluviométrie (l’accumulation des précipitations). Si on retient les précipitations en mm par ans, ce n’est pas la Bretagne qui arrive N ° 1 ! C’est le Pays Basque et la région de Biarritz en particulier qui se classe première avec plus de 1 450 mm en moyenne par an. Loin devant Rennes qui reçoit environ 700 mm de pluie, soit un peu plus que Marseille et ses 515 mm.  Brest arrive tout de même deuxième avec plus de 1 210 mm.

Si l’on rapporte les précipitations au nombre de jours de pluie, on obtient 7 mm pour Brest et 10 pour Marseille. Les pluies sont donc plus fortes et plus violentes sur Marseille, mais beaucoup plus rares.

Le Finistère au Top !

Patrick Galois, Météorologue, nous explique cependant que « ce n’est pas les quantités de pluie tombées qui donnent l’impression de pluie, mais le nombre de jours de précipitation ». En effet, il pleut plus à Bordeaux qu’a Lille, par exemple, et pourtant l’ensoleillement y est nettement supérieur.

Il faut donc se pencher sur le nombre de jours de pluie par ans pour tempérer les résultats de la pluviométrie. Et là, il n’y a pas de doutes… Brest est bien la ville ou il pleut le plus souvent. Avec 160 jours par an, c’est notre grande gagnante devant Biarritz et ses 140 jours en moyenne. Pour revenir sur notre comparaison avec Marseille, la cité phocéenne n’en compte que 53

De plus, si on se penche sur le taux d’ensoleillement (en heures par an), c’est « bien le Finistère qui est le moins ensoleillé ».  L’humidité et les courants océaniques influent sur le ciel et le climat et provoquent de nombreux nuages bas, présents toute l’année,  qui participent à l’impression de région pluvieuse et morose.

Attention, il ne faut pas généraliser.

Très bien…  Le Finistère est donc le département où il pleut le plus souvent, mais il ne faut cependant pas généraliser. Le climat breton est loin d’être homogène.  Les départements du Morbihan et de l’Ille-et-Vilaine ont un taux d’ensoleillement supérieur à celui du Finistère, dépassant même celui du bassin parisien par moments. De même pour la ville de Rennes, capitale bretonne, où il pleut pratiquement deux fois moins qu’à Brest et les étés sont généralement dégagés et chauds.

Bref, malgré quelques localités régulièrement arrosées, la Bretagne reste une région magnifique et qui, soyons clairs, perdrait un peu de son charme avec un climat trop clément.

BEVET BREIZH