Nous les voyons tous les jours, sous toutes les formes mais savez-vous ce qu'ils signifient ? Savez-vous reconnaître un Cumulonimbus d'un Cumulus ? Faire la différence entre nuages Haut, Moyen et Bas ?

Alors, découvrez ci-dessous un article ayant pour but de vous expliquer simplement la différence entre les nuages que nous retrouvons au-dessus de nos têtes.

Comment se forme un nuage ?

Un nuage est donc une masse visible qui est la plupart du temps constituée d’une multitude de gouttelettes d’eau qui se retrouvent en suspension dans l’atmosphère. Il se forme via la condensation de la vapeur d’eau lorsque l’air se refroidit et que l’humidité atteint un certain seuil.

Les différentes familles de Nuages.

L’OMM ou l’Organisation Météorologique Mondiale a mis en place une grille de classification afin de faciliter la compréhension des nuages.

Il y a tout d’abord les Nuages élevés :

Ces nuages se forment à une altitude supérieure à 5000 mètres. A cette distance les gouttelettes d’eaux se transforment littéralement en glace.

Nous y retrouvons, les Cirrus (signifie Boucle de cheveux en Latin), qui prennent l’aspect de longs filaments blancs ainsi que les cirrocumulus.

Lors d’un ciel bleu, ces nuages annoncent généralement l’arrivée d’une perturbation.

Cirrus (© d40xboy) / Cirrocumulus (© Simon Eugster)

Les nuages moyens :

Il s’agit ici des nuages situés entre les distances de 2000 à 5000 mètres d’altitude. Les nuages les plus connus dans cette zone, sont les altostratus et altocumulus. Le premier à une forme proche d’un large voile blanc, les autres des petites tâches arrondies et grises.

Ces nuages peuvent amener des perturbations s’ils s’épaississent pour former ce que nous verrons juste en-dessous des Stratus ou Nimbostratus.

Ces nuages indiquent l’arrivée d’un changement dans les conditions atmosphériques.

Altostratus (© Benutzer) / Altocumulus (© Fir0002)

Les nuages bas :

Les nuages bas se situent en dessous de 2000 mètres d’altitudes, ils sont la plupart du temps à l’origine des perturbations et des précipitations que nous connaissons.

Les nuages Stratus sont le prolongement des Altostratus. Ces nuages forment du brouillard lorsqu’ils touchent le sol.

Le nimbostratus est un nuage chargé de gouttelettes d’eaux en suspension, opaque laissant passer peu de lumières. Ces nuages sont à l’origine de précipitations continues et de chutes de neige voir de grêles.

Stratus (© Simon Eugster) / Nimbostratus (© LivingShadow)

Le cumulus est lui, le nuage le plus facilement reconnaissable par sa forme, proche d'un gros morceau de coton dans le ciel.

Il existe 4 types de cumulus différents :

Le cumulus humilis, le plus commun par son aspect floconneux. On parle de "Cumulus du beau temps" lorsqu’il y en a un peu partout dans le ciel. Nous retrouvons ensuite les cumulus mediocris, beaucoup plus épais et plus grands masquant en général le Soleil. Ce nuage n’apporte pas de pluie sauf s’il se transforme en Cumulus congestus. Ce dernier, sous son aspect menaçant annonce une situation instable et s’élève sur plusieurs milliers de mètres de hauteur. Ce nuage se transforme souvent en Cumulonimbus, la forme du nuage la plus imposante et la plus menaçante. Il apporte souvent des pluies violentes, des orages, des tornades etc.