Alors que certaines régions de la France risquent d’être bientôt touchées par la chute de fortes pluies, l’État lance auprès du public une campagne de sensibilisation aux réflexes de prudence. Explications.

Des pluies intenses qui provoquent d’importants dégâts

Tous les ans, à la fin de l’été et au début de l’automne, certaines régions du Sud de la France et de la vallée du Rhône sont touchées par de violents orages et de fortes précipitations pouvant entraîner des inondations. Appelées épisodes cévenols ou orages cévenols, ces importantes chutes de pluie durent entre 1 et 3 jours et paralysent bien souvent la région. Ainsi, en 2014, la ville de Montpellier avait reçu l’équivalent de 6 mois de pluie en 3 heures.

Les orages cévenols ont lieu lorsque la masse d’air chaud et humide de la Méditerranée rencontre l’air froid des montagnes provoquant alors de la condensation. Ce phénomène génère des pluies violentes voire des orages qui font déborder les rivières en quelques heures et causent d’importants dégâts comme des inondations.

Orages : « il faut installer la culture du risque »

Une grande vigilance est donc nécessaire de la part de la population qui doit adopter les bons comportements afin de ne pas se mettre en danger. C’est pourquoi cette année, au moment où les orages cévenols ne devraient pas tarder à apparaître, l’État lance une campagne de sensibilisation aux réflexes de prudence. Elle sera diffusée à la radio et dans les journaux jusqu’à fin octobre. Marc Mortureux, directeur général de la prévention des risques au ministère de la Transition écologique, a déclaré jeudi 31 août qu’il fallait « installer la culture du risque ».

En cas de pluies intenses, il est donc fortement conseillé de suivre les 8 bons comportements suivants :

- s’informer et rester à l’écoute des consignes des autorités dans les médias et les réseaux sociaux,

- ne pas prendre sa voiture,

- se soucier des personnes proches,

- s’éloigner des cours d’eau et ne pas stationner sur les berges et les ponts,

- rester chez soi ou s’abriter (mais surtout pas sous un arbre),

- se réfugier en hauteur et ne pas descendre dans les sous-sols,

- ne pas franchir de pont, gué, passage souterrain,

- ne pas chercher ses enfants à l’école qui y sont en sécurité.

Par ailleurs, le public peut s’informer en consultant le site Vigicrues, un service d'informations sur le risque de crues des principaux cours d'eau en France.

Vous aimerez aussi : Voici à quoi ressemble l’orage depuis l’espace