Lorsqu’un orage éclate, la foudre tombe en à peine quelques dixièmes de secondes. Impossible pour l’œil humain de percevoir ce qui se produit. Grâce à un appareil photo ultra performant, des scientifiques viennent de capturer un éclair en super slow-motion. 

Les mouvements d’un éclair invisibles à l’œil humain

La foudre comme vous ne l’avez jamais vue. Une équipe de la Florida Institute of Technology, dirigée par le chercheur Ningyu Liu, ont utilisé la technique du « slow-motion » pour analyser le mouvement d’un éclair photographié la semaine dernière en Floride.

Grâce aux 7 000 images qui ont été capturées par secondes, les scientifiques sont parvenus à décortiquer un éclair et révéler ce qui est invisible pour l’œil humain. Dans une vidéo diffusée par ces chercheurs américains, cet éclair apparaît dans ses moindres détails et, pour le précéder, on aperçoit la chute de petites particules chargées en électricité.

Des particules chargées d’électricité précèdent l’éclair

Le matériel utilisé pour filmer cet orage a été déployé récemment et devrait permettre à ces scientifiques de poursuivre leurs recherches, et d’étudier notamment l’énergie de ces charges électriques qui tombent du ciel et de celles qui remontent dans l’atmosphère lorsqu’un éclair survient.

Ce n’est pas la première fois qu’un orage est filmé au ralenti. En 2011, deux scientifiques avaient capturé un éclair à 11 000 images par secondes.

À lire aussi : Le Brésil, un des pays les plus touchés par la foudre !