Vous l’avez sûrement déjà remarqué, la période du printemps est souvent riche en tornades aux États-Unis. Cependant, si le pays a l’habitude d’être touché par ce phénomène météo dangereux, certains états sont beaucoup plus affectés que d’autres. C’est ce qu’on appelle la Tornado Alley.

Littéralement, la Tornado Alley signifie « l’allée des tornades ». Ce terme est employé pour désigner les états où les tornades sont les plus fréquentes. Il s’agit du Texas, du Dakota, du Minnesota, de l’Iowa, du Colorado, du Kansas et de l’Oklahoma.

Qu’est-ce que la Tornado Alley ?

Il faut savoir qu’on compte entre 800 et 1 300 tornades par an aux États-Unis. Si ce nombre est si important, c’est à cause de la rencontre de différentes masses d’air, qui favorise l’apparition dans ce dangereux phénomène.

Schéma de la Tornado Alley, By Pierre cb (Own work) [Public domain], via Wikimedia Commons

Les tornades se concentrent dans la Tornado Alley car c’est dans cette zone que se rencontre l’air chaud et sec en provenance du désert mexicain, l’air chaud et humide venant du Golfe du Mexique, et l’air froid et sec issu du Canada. Accentuées par le Jet stream, ces trois masses d’air se cisaillent (sur le même schéma que les turbulences atmosphériques) pour créer une forte instabilité. Celles-ci apparaissent souvent en plaine mais peuvent s’avérer désastreuses lorsqu’elles touchent des habitations.

Chaque année, de nombreux passionnés de tornade appelés « chasseurs de tornades » les poursuivent afin de les observer et d’en tirer des photos et vidéos surprenantes.

Une tornade en formation au Texas © Minerva Studio - Fotolia.com

Le saviez-vous ? C’est l’état du Texas qui recense le plus de tornades.

Retrouvez notre article sur la carte interactive qui recense toutes les tornades de la saison 2015 !

Illustration :  © Minerva Studio – Fotolia.com