Un baromètre est un appareil de mesure utilisé en météorologie qui indique la pression atmosphérique. Il permet de savoir si une zone est en surpression ou en dépression, donc de détecter les changements de temps. Voici comment lire un baromètre :

1/ Régler son baromètre

Il faut le calibrer en tenant compte de la pression barométrique actuelle de votre localisation. Pour cela, contactez la météo départementale, votre mairie ou rendez vous sur infoclimat.fr.

- Si vous avez un baromètre anéroïde, réglez-le à l’aide d’un tournevis : tournez la vis au dos du baromètre jusqu’à ce que l’aiguille indique la valeur désirée. Enfin, tapotez doucement le verre.

- Si vous avez un baromètre de Torricelli, mettez-le en marche et attendez que le mercure monte. Puis, glissez le capillaire jusqu’à ce que le mercure indique la valeur du jour.

2/ Interpréter les observations

Il faut savoir que la pression normale est de 1013Hpa.

Une pression élevée est l’indicateur d’une situation météorologique stable (anticyclone). Si l’aiguille monte tout en restant inférieure à 1013Hpa, on peut prévoir une embellie du temps à courte période. Si l’aiguille passe franchement les 1013Hpa, on peut espérer du beau temps durable.

Une pression basse quant à elle annonce l’arrivée de nuages, de précipitations ou d’orages (dépression). Si l’aiguille, déjà en dessous de 1013Hpa, baisse lentement, on peut craindre de la pluie pour les prochaines heures. Quand la pression monte et descend rapidement, cela annonce généralement de grands vents. Si l’aiguille baisse franchement alors que l’on est en condition anticyclonique (au-dessus de 1013Hpa), on peut craindre un orage.

Bien sûr, d’autres éléments entrent en compte et le baromètre n’est qu’une indication. De plus, il donne uniquement la tendance pour 12 à 24 heures.

Crédit Photo : @Ensup - thinkstockphotos.fr