Les habitants de la petite ville d’Iqaluit, dans le nord du Canada, ont littéralement vu la vie en rose le 12 janvier dernier.

À la tombée de la nuit, la ville s’est comme parée d’un filtre rose. Un phénomène qui n’a rien de très bizarre en fait, comme l’explique Ashley Brauweiler, météorologue à CBC news : « Quand le soleil est bas dans le ciel, la lumière a plus de distance à parcourir. Les cristaux de glace et de sel dans l’air annihilent le bleu, ce qui laisse au rouge plus de visibilité. Les nuages sont bien plus vastes que les ondes lumineuses, ce qui leur permet de prendre une certaine couleur, en l’occurrence le rose. »

 

How do we get pink skies and what does it mean? It sure was eery in Iqaluit this afternoon.PHOTO: Nick Murray

Posted by CBC Nunavut on Tuesday, 12 January 2016