Chaque année, les feuilles des arbres se colorent de jaune, orange et rouge puis tombent, durcissent, et disparaissent.  A quoi cela est-il dû ?

La chute des feuilles à l’automne est un moyen de défense que l’arbre met en place afin de résister au froid de l’hiver. En effet, tout au long de l’année, les feuilles sont des capteurs solaires qui permettent à l’arbre de transformer la lumière en énergie. En automne, la lumière diminue et le froid augmente, ce qui rend les feuilles inutiles.

Le tronc est les branches sont capables de survivre à des froids intenses grâce à leur écorce, et les racines, grâce à la chaleur de la terre.  En revanche les feuilles, trop fragiles, ne peuvent résister. C’est pourquoi l’arbre, pour ne pas dépenser d’énergie inutilement, isole les feuilles des canaux qui apportent la sève. Ils produisent alors des petits bouchons de liège à la base de chaque feuille, empêchant la transmission. Les feuilles subsistent quelque temps sur leurs réserves, puis finissent par se déshydrater et tomber.

 

Mais pourquoi les feuilles changent de couleur ?

L’explication est très simple. La coloration verte des feuilles est due au pigment vert qui participe à l’alimentation de la feuille par la sève.

Comme cette dernière est interrompue, la couleur verte laisse place aux pigments rouges et orange, auparavant cachés par la dominance du vert.

 

© Smileus - Fotolia.com

Oui mais, comment l’arbre subsiste-t-il sans un apport d’énergie de la part de la feuille ?

L’hiver, les arbres vivent au ralenti, et ont donc besoin de beaucoup moins d’énergie. Ils peuvent ainsi vivre sur leurs réserves.