L’hiver est bien là. Vous appréciez votre maison que vous considérez comme un nid douillet.

Seulement, il est possible que vous vous fassiez une fausse idée de ce confort. Il se peut que votre maison soit pleine de ponts thermiques qui cassent son isolation.

Ces ponts thermiques sont des zones où la barrière d’isolation est rompue, ils laissent entrer le froid dans la maison et créent des zones fraiches même si le chauffage fonctionne bien. Ces zones sont inconfortables, le corps humain y est sensible. Il ressent le froid créé par une fenêtre.

Il y a plusieurs manières de trouver où se trouvent les entrées d’air froid.

Vous pouvez le faire à l’ancienne en utilisant une bougie. Vous la faites passer devant les fenêtres les portes et vous regardez si la flamme demeure immobile. Si elle tremble : il y a une entrée d’air froid.

Un système plus moderne à utiliser et la caméra thermique qu’il est possible de louer. Elle est impitoyable et permet en une image d’observer toutes les zones bleues d’une pièce, c’est à dire toutes les entrées d’air froid. Certains propriétaires sont désolés par le résultat. Les ponts thermiques se trouvent souvent autour des fenêtres, au-dessus et au-dessous des portes.

Des travaux d’isolation limitent les dégâts mais si vous ne désirez pas faire trop d’investissements vous pouvez commencer par bien calfeutrer ce qui peut l’être.

Il existe plusieurs sortes de calfeutrages : il y en a pour le métal, le verre, le plastique. Le latex acrylique convient mieux pour tout ce qui est un peu poreux comme le bois et enfin vous pouvez choisir tout simplement un calfeutrage polyvalent. N’ayez pas en tête, l’image de vieux joints usés autour des fenêtres.

Aujourd’hui, certains sont d’une excellente qualité et peuvent être efficaces pendant huit ans. Le tout est de bien les choisir.

Faire le choix de poser des joints limite les entrées d’air froid mais il est toujours possible d’envisager de travaux de rénovation et de faire appel à un spécialiste de la maison à basse consommation.