Avez-vous vu « Mission Cléopâtre », ce film où Jamel Debbouze, doit construire un palais en trois mois ? À la suite d'un glissement de terrain au Japon, la réalité a dépassé la fiction avec des travaux dignes de Numérobis...

Pas de victimes mais une route effondrée après un glissement de terrain au Japon

Début novembre, un spectaculaire effondrement a eu lieu à Fukuoka, la septième ville la plus peuplée du Japon. Une partie d'un boulevard s'est effondrée et a provoqué un cratère de 30 m sur 30. L'énorme trou s'étendait sur toute la largeur d'une artère de la ville sur laquelle, se situent cinq voies de circulation. 

Miraculeusement, il n'y a pas eu de mort ni de blessé à déplorer. En revanche, les dégats matériels sont importants car les tuyauteries ont rompu et laissé l'eau se répendre dans le trou. D'après les autorités, ce sont les travaux d'extension du métro qui ont provoqué le glissement de terrain.  

Rebouchage du trou, des travaux vite faits...mal faits ?

Mais le plus incroyable dans cette histoire ce n'est ni la rapidité avec laquelle le trou s'est formé, ni le fait qu'il n'y ait aucune victime : c'est la rapidité avec laquelle le trou a été rebouché. En deux jours, l'eau a été pompée et les travaux ont permis de réparer la route. Le 15 novembre, tout le monde s'extasiait devant ce tour de force réalisé par les ingénieurs et les ouvriers japonais.

Des travaux de toute évidence effectués à la va-vite comme l’a fait remarquer la chaîne CNN : « Des doutes ont été émis samedi dernier, quand la circulation a dû être interrompue ». Il semblerait, en effet que le ciment s’enfonçait. La chaîne anglaise a d’ailleurs fait remarquer que Soichiro Takashima,le maire de la ville, s’était exprimé au sujet de cet incident sur Facebook. Il a présenté ses excuses à la population pour ne pas l’avoir averti que la route pourrait s’affaisser de nouveau…


À lire aussi : Environnement : Pékin, 20 millions d'habitants, s'enfonce