À Crater Lake, dans l'Oregon, aux États-Unis, le lac le plus profond du continent, les habitants ont toujours vu un grand tronc d'arbre mort flotter verticalement dans l'eau, rebondissant au grè des clapots, sans jamais couler. Et pour cause ! La présence de ce tronc d'arbre dans le lac est signalée en 1896 par un géologue et explorateur, dans un de ses travaux ! 

Le tronc d'arbre mesure 9 mètres de haut, donc 1,5 mètre hors de l'eau

Depuis cette date, voire, depuis plus longtemps encore, ce vieux tronc d'arbre flotte verticalement, sans jamais sombrer, laissant dépasser un peu plus d'un mêtre de tronc en dehors de l'eau, ce qui lui a valu d'être appelé « le vieil homme du lac ». 

Le tronc, non seulement flotte, mais se déplace. En 1938, des observateurs avaient repertorié ses mouvements, et calculé qu'il avait parcouru... 100 kilomètres en trois mois ! 

Récemment, des analyses au carbone 14 ont tenté d'établir l'âge de cet arbre. Les résultats lui donnent 450 ans, avec une marge d'erreur de quelques dizaines d'années ! 

Old Man of the Lake : au moins 450 ans

Une des explications données pour l'exceptionnelle résistance de cet arbre mort, aux trois quarts immergé, est la pureté de l'eau du lac. Il est d'un bleu incroyable, en raison des sédiments qui en tapissent le fond et qui jouent un rôle de filtre naturel. Si l'on ajoute que jusqu'à récemment, il n'y avait pas de poissons dans ce lac, et que les tentatives pour en introduire au milieu du XXe siècle ont partiellement échoué (seuls des saumons et des truites ont survécu), on conçoit que l'abre ne pourrisse pas. 

Quant au fait qu'il flotte verticalement et non horizontalement, les experts qui se sont penchés sur son cas forment l'hypothèse que la base de l'arbre se serait empesée avec le temps, et qu'un équilibre entre la partie émergée, au sec, et la partie immergée, gorgée d'eau, s'est installé de lui-même.... Sans conviction !

À lire aussi : Quand la nature devient un support pour l'art...!