Ceux qui ont quelques connaissances d'histoire des sciences ne seront pas plus surpris que cela. Mais à l'heure des piles à combustible, choisir l'énergie humaine comme moyen de propulsion est un brin étonnant.. 

Un sous-marin à pédales dès 1800

Rappelons que le premier sous-marin, proposé à Napoléon par l'américain Robert Fulton  en 1800, pour briser le blocus anglais, était déja mu par un pédalier, animant une hélice extérieure ! Napoléon, mais surtout ses amiraux, avaient refusé le sous-marin, estimant déloyal d'attaquer l'ennemi sans se montrer... Ce sous-marin s'appelait Nautilius, 70 ans avant le Nautilus de 20 000 lieues sous les mers de Jules Verne.

C'est également un sous-marin à pédales que deux ingénieurs un peu fous, Antoine Delafargue et Michael de Lagarde, âgés de 34 et 35 ans, ont imaginé, dans le cadre du projet Poisson Pilote. Après plusieurs phases d'essais techniques, toutes réussies, le sous-marin devrait être mis à l'eau, dans la Manche, entre le 5 et et le 12 août prochain, pour la traverser à quelques 100 mètres de profondeur, le tout, animé par la seule force humaine de nos deux larons !

Projet Poisson Pilote : promouvoir la sobriété énergétique

L'objectif de cette expédition est de promouvoir la sobriété énergétique, c'est à dire, de prouver que sans appoint d'énergie extérieure, notamment, fossile, il est pourtant possible d'accomplir des prouesses. Le pétrolier Total fait partie des sponsors, clin d'oeil... L'autre objectif de l'opération est de donner envie aux jeunes de s'intéresser aux sciences. Enfin, les deux explorateurs espèrent rapporter des images inédites des fonds de la Manche, qui, paradoxalement, sont relativement méconnus.

À lire aussi : L'unique bureau de poste sous-marin au monde